Logo-blanc-site.png
Elément-site-web14.png

Maya Meija Camacho

Étudiante, artiste et musicienne, cette jeune mexicaine étudie à Lyon depuis 2016. Lors du confinement, elle a réalisé et composé "Estaba lloviendo pero no estaba lloviendo" ("Il pleuvait mais il ne pleuvait pas"). Son inspiration ? Sa relation avec elle-même lors du confinement. Elle voulait illustrer les pensées qui peuvent nous submerger : on sent qu’on ne peut pas s’en sortir, mais on veut arrêter de penser.

"On se laisse submerger par nos pensées, on s'y noie, mais on se persuade du contraire. On trace de manière linéaire une pensée, on la suit tout en évitant les autres, or, elles y sont toujours. Nous cherchons à avoir l'esprit vide mais nous sommes submergés par tout ce que nous ne voulons pas penser. Mes pensées pleuvaient, elles pleuvaient encore mais on dit qu'il n'a pas plu."

Elément-site-web1.png